Publication de S. Planel et M. Bridonneau, Journal of Eastern African Studies

A partir du travail de terrain réalisé à Addis-Abeba entre 2015 et 2016, Marie Bridonneau (Université Paris-Nanterre, UMR Lavue) et Sabine Planel (IRD, IMAF) ont publié l’article (Re)making politics in a new urban Ethiopia: an empirical reading of the right to the city in Addis Ababa’s condominiums dans le Journal of Eastern African Studies, vol. 11, 2017, Issue 1.
Lien vers l’article : http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/17531055.2017.1285105

Cet article interroge la transition éthiopienne depuis une situation urbaine, notamment dans sa dimension sociale et politique. Il s’inscrit dans les débats sur le Droit à la ville qu’il comprend de façon dynamique en articulant le nœud analytique entre expérience politique et citadinité, lequel s’exprime, dans le contexte éthiopien, par une triangulation entre émancipation politique, déplacement urbain et accès à la propriété privée. Il s’intéresse à la question de l’accès au logement dans un site récent de condominium en périphérie d’Addis-Abeba. Fondé sur une approche située, qualitative et localiste, cet article interroge le projet social des politiques de logement et particulièrement la volonté d’accompagner la création d’une classe moyenne urbaine. Il détaille les profils et stratégies des résidents en condominium et déconstruit le lien mécanique entre condominium et classe moyenne. Enfin, il soulève la capacité des citoyens à produire un nouvel ordre social, et potentiellement politique, ou, au contraire, à reproduire un ordre socio-politique ancien.

This article analyses the Ethiopian transition, particularly its social and political dimension based on an urban situation. It contributes to the debate over the right to the city in a dynamic way by articulating the analytical fit between political experiments and city dwelling, which are apparent in an Ethiopian context in a triangle of political emancipation, urban relocation and access to private property. It focuses on the question of access to housing in a recent condominium development on the outskirts of Addis Ababa. The article uses a situated, qualitative and localist approach to analyse the social project of housing policies, and especially the drive to create an urban middle class. It breaks down the profiles and strategies of condominium dwellers and deconstructs the mechanical link between condominium and middle class. Finally, it addresses the capacity of citizens to produce a new social – and potentially a new political – order, or conversely, to reproduce the old socio-political order.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *