Retour de terrain à Cape Town, par Myriam Houssay-Holzschuch

Myriam Houssay-Holzschuch a réalisé un premier terrain à Cape Town. Elle nous présente les premiers résultats et pistes de réflexion.


L’idée de droit à la ville en Afrique du Sud, Marianne Morange le soulignait ici « est désormais mobilisée dans un large spectre politique, à la fois par des associations de défense des citadins pauvres, par des think tank d’inspiration libérale, par des ONG réformistes, ou par des mouvements de contestation, notamment pour dénoncer les fondements idéologiques du projet politique de l’ANC ». L’auteure souligne ainsi l’ambivalence de l’expression, qui prend sur le terrain capetonien une dimension supplémentaire : la métropole est dirigée par le principal parti d’opposition à l’ANC, qui s’attache donc à faire de la ville une vitrine de son projet politique. Ce dernier s’inscrit précisément dans la tension entre marketing urbain – proposer une ville durable, attractive à l’échelle globale pour touristes, services et investisseurs – et politiques de réduction des inégalités, via notamment la fourniture de services urbains. Ce jeu de funambule est rendu plus périlleux encore par les entrecroisements de légitimités et de compétences au sein même de l’espace métropolitain, entre municipalité, province, organismes nationaux (certains services de protection de la nature par exemple) et État central, entrecroisements éventuellement doublés de concurrences politiciennes. Lire la suite

Mémoire de M1 sur les reconfigurations socio-spatiales autour de changements infrastructurels à Abidjan

Alex Kadjomou N’guessan, étudiant du master 1 Géographie et Science du Territoire à l’Université Paris 7, a réalisé un mémoire en partenariat avec le programme de recherche DALVAA. Il nous présente ses résultats de recherche.

Les reconfigurations socio-spatiales autour d’une infrastructure majeure dans une métropole post-conflit : les oubliés du 3ème pont à Abidjan.

Mémoire de Master 1 réalisé par Alex Kadjomou N’guessan

Sous la direction d’Amandine Spire

A l’approche des élections présidentielles d’octobre 2015, l’heure du bilan sonne pour le régime Ouattara mis en place depuis le dénouement dramatique de la précédente campagne. Dans ce contexte le 3ème pont d’Abidjan est plus que jamais d’actualité car symbole d’un mandat (2010-2015) consacré à la réalisation de grandes infrastructures dans toute la Côte-d’Ivoire. Cependant, on ne saurait réduire l’importance du 3ème pont à une œuvre promouvant le seul mandat du régime au pouvoir, c’est davantage la récente histoire politique, sociale et urbaine d’un pays traversé de tensions dont elle en est le miroir. Ce sont ces différentes dimensions que notre étude consacrée aux impacts sociaux de la réalisation sur les populations riveraines a mis en exergue, en suivant la trame de la décennie (1999-2011) de crise politico-militaire en Côte-d’Ivoire. Lire la suite

Mémoire de master 1 « Les San à Gaborone: l’étude d’une absence »

Bertrand Feriot, étudiant du master 1 Géographie et Science du Territoire à l’Université Paris 7, a réalisé un mémoire en partenariat avec le programme de recherche DALVAA. Il nous présente ses résultats de recherche.

Les San à Gaborone : l’étude d’une absence

Bertrand Feriot

Sous la direction de Marianne Morange

avec le soutien du programme DALVAA

« Monsieur le Président, stoppez cette guerre, c’est un génocide, non désiré par les Batswana et que l’on ne pourrait gagner même en un millénaire ! (…) Je vous en prie, demandez la paix et mettez fin à cette guerre »

 

La « question » San au Botswana, un enjeu national

C’est par cette supplication que Michael Dingake, journaliste au Mmegi, le quotidien le plus lu du Botswana, conclut son article « Campaign to boycott Botswana Tourism by Survival International » publié mi-novembre 2013. Lire la suite

Thèse en cours sur les processus de légitimation citadine dans les espaces irréguliers de Douala au Cameroun

« Les processus de légitimation citadine dans les espaces irréguliers de Douala au Cameroun »

Thèse en cours dirigée par Laurent Faret (CESSMA) et Marianne Morange (CESSMA)

Carole Bignon, Doctorante (géographie), Laboratoire CESSMA, Université Paris Diderot

 

Objectifs de la thèse

Ma thèse de doctorat porte sur l’affirmation d’un « droit à la ville » compris comme processus de légitimation citadine dans des espaces irréguliers centraux et périphériques de Douala (Cameroun). Par « légitimation citadine » j’entends l’ensemble des processus par lesquels les citadins vivant dans des quartiers où l’irrégularité foncière est la norme parviennent à se faire une place en ville en affirmant leur bon droit à y demeurer. Lire la suite

Retour de terrain à Mexico par Anna Perraudin

Anna Perraudin a réalisé un premier terrain à Mexico. Elle nous présente les premiers résultats et pistes de réflexion.

Le Droit à la Ville pour les populations indiennes à Mexico

à travers l’accès à la propriété du logement

Anna Perraudin

A l’instar d’autres pays du Sud, le Mexique a entrepris depuis les années 1990 de reconnaître la diversité culturelle de sa population : les populations autochtones (qualifiées, au Mexique, d’indiennes [1]), qui souffrent d’inégalités sociales persistantes et de discriminations ethno-raciales, sont visées  (Gros et Dumoulin Kervran 2011). Cette impulsion a pris une tournure particulière à Mexico, gouvernée depuis 1997 par le PRD, Parti Révolutionnaire Démocratique, qui s’identifie comme un parti de gauche [2]. Lire la suite

Mémoire de master 1 « Le livre de khassida à Dakar : places des objets et contrôle des espaces »

Omar N’Diaye, étudiant du master 1 Géographie et Science du Territoire à l’Université Paris 7, a réalisé un mémoire en partenariat avec le programme de recherche DALVAA. Il nous présente ses résultats de recherche.

Le livre de khassida à Dakar : places des objets et contrôle des espaces

Mémoire de Master 1 en géographie réalisé par Omar N’Diaye

sous la direction d’Amandine SPIRE et Pauline GUINARD

 

Mon mémoire de M1 a porté sur les processus de normalisation des pratiques spatiales et sociales dans la ville de Dakar, comprises comme forme d’expression d’un droit à la ville (voir axe 2 du programme DALVAA). Avec l’aide du DALVAA, j’ai pu effectuer un travail de terrain, de février à avril 2015, dans le cadre duquel j’ai approché ce processus de normalisation à travers un objet : le livre de khassida. Il s’agit de petits ouvrages de poésie dévotionnelle rédigés en arabe (Sperl S. et Shackle C., 1996) – parfois en wolof et dans ce cas, transcris en caractères arabes. Ces livres jouent un rôle important dans l’organisation des pratiques sociales et spatiales à Dakar, fortement marquées par le fait religieux. Lire la suite

Retour de terrain à Addis-Abeba par Marie Bridonneau et Sabine Planel (juin 2015)

Marie Bridonneau et Sabine Planel ont réalisé un premier terrain à Addis-Abeba en juin 2015.

« Le droit à la ville au concret »

Reconstruire et réinventer la ville depuis les condominiums à Addis-Abeba

Marie Bridonneau, Sabine Planel

Introduction:

L’analyse du droit à la ville à Addis-Abeba soulève un premier enjeu théorique sur les formes du politique dans des contextes peu démocratiques. Alors que la littérature sur le droit à la ville se distingue principalement en ce qu’elle reconnait la dimension politique de la construction de l’espace urbain, par l’articulation entre production spatiale et production politique, qu’en est-il du droit à la ville dans un contexte autoritaire ? Comment se pense, se matérialise voire s’exprime le politique dans une situation marquée par un contrôle étatique fort cherchant à limiter le pluralisme et l’expression politique ? Lire la suite

Retour de terrain à Accra par Armelle Choplin et Amandine Spire (mai-juin 2015)

Amandine Spire et Armelle Choplin ont réalisé un premier terrain à Accra en mai – juin 2015 (27/05-5/06/2015).

Ambitions métropolitaines, politiques urbaines et processus de “decongestion”

La ville d’Accra connaît une croissance urbaine soutenue qui se manifeste par un fort étalement urbain (de 133 km2 en 1980 à 344 km2 en 2000 – Owusu, 2012). La métropole (Greater Accra Metropolitan Assembly – GAMA) serait ainsi passée de 828.000 habitants en 1970 à 2,5 millions en 2000 et plus de 3,6 millions en 2010 (Recensements de la population in Owusu, 2012). Elle compterait près de 4 millions d’habitants aujourd’hui. Lire la suite

Mémoire de master 1 sur l’occupation de l’espace et le droit à la ville à Antananarivo

Martin Lozivit, étudiant du master 1 Géographie et Science du Territoire à l’Université Paris 7, a réalisé un mémoire en partenariat avec le programme de recherche DALVAA et l’Institut des Métiers de la Ville d’Antananarivo. Il nous présente ses résultats de recherche.

Occuper l’espace à Antananarivo, un moyen d’affirmer une citadinité et de revendiquer un Droit à la Ville ? Cas des familles vulnérables du secteur 4 d’Andravoahangy-Tsena.

Mémoire de Master 1 réalisé par Martin Lozivit

sous la direction d’Amandine SPIRE et de Catherine FOURNET-GUERIN

A Antananarivo, capitale de Madagascar, plusieurs semaines d’inondations et de glissements de terrain au début de l’année 2015 ont entraîné d’importants dégâts humains et matériels, montrant au grand jour les clivages de la société tananarivienne. Lire la suite

Retour de terrain à Maputo par Catherine Fournet-Guérin (24 avril au 2 mai 2015)

Retour de terrain à Maputo, par Catherine Fournet-Guérin

Mission de recherche menée du 24 avril au 2 mai 2015

Recherche dans le cadre de l’axe 3 « Invisibilité/visibilité des pratiques minoritaires »

L’avion, le hub, le monde

Pour rallier la capitale du Mozambique depuis la France en avion, plusieurs choix s’offrent. Depuis quelques années, le moins onéreux consiste à prendre un billet sur la compagnie Ethiopian Airlines, avec une escale de quelques heures à Addis Abeba. Heureux choix ! Le travail de terrain a pu commencer dès l’aéroport, où jamais je n’avais mieux ressenti ce qu’était un hub aéroportuaire : dans la vaste salle d’attente, circulent, mangent, discutent, somnolent, flânent ou jouent aux cartes des gens venus de Chine, d’Europe, d’Amérique du Nord, de toute l’Afrique, notamment francophone, et des pays du Golfe.

Lire la suite

Retour de terrain Cape Town, par Marianne Morange (23 nov. au 5 déc. 2014)

Retour de terrain Cape Town, par Marianne Morange

Mission de recherche menée du 23 novembre au 5 décembre 2014

Recherche dans le cadre de l’axe 2 « Normes et contraintes dans les pratiques d’occupation de l’espace urbain ».

  1. Le droit à la ville en Afrique du Sud : quelques éléments de contexte

 L’Afrique du Sud post-apartheid se situe apparemment en bonne place au court palmarès des pays du Sud qui contribuent à promouvoir l’idée de droit à la ville. Elle n’a cependant pas inscrit ce droit dans sa Constitution, comme l’a fait le Brésil, mais elle évoque plutôt des droits humains liés à la ville, tels que le droit de propriété, au logement ou à « l’environnement » (chapitre 2, Bill or Rights, sections 24, 25 et 26 www.gov.za/documents/constitution). Lire la suite