Retour de terrain à Mexico par Anna Perraudin

Anna Perraudin a réalisé un premier terrain à Mexico. Elle nous présente les premiers résultats et pistes de réflexion.

Le Droit à la Ville pour les populations indiennes à Mexico

à travers l’accès à la propriété du logement

Anna Perraudin

A l’instar d’autres pays du Sud, le Mexique a entrepris depuis les années 1990 de reconnaître la diversité culturelle de sa population : les populations autochtones (qualifiées, au Mexique, d’indiennes [1]), qui souffrent d’inégalités sociales persistantes et de discriminations ethno-raciales, sont visées  (Gros et Dumoulin Kervran 2011). Cette impulsion a pris une tournure particulière à Mexico, gouvernée depuis 1997 par le PRD, Parti Révolutionnaire Démocratique, qui s’identifie comme un parti de gauche [2]. Lire la suite

Mémoire de master 1 « Le livre de khassida à Dakar : places des objets et contrôle des espaces »

Omar N’Diaye, étudiant du master 1 Géographie et Science du Territoire à l’Université Paris 7, a réalisé un mémoire en partenariat avec le programme de recherche DALVAA. Il nous présente ses résultats de recherche.

Le livre de khassida à Dakar : places des objets et contrôle des espaces

Mémoire de Master 1 en géographie réalisé par Omar N’Diaye

sous la direction d’Amandine SPIRE et Pauline GUINARD

 

Mon mémoire de M1 a porté sur les processus de normalisation des pratiques spatiales et sociales dans la ville de Dakar, comprises comme forme d’expression d’un droit à la ville (voir axe 2 du programme DALVAA). Avec l’aide du DALVAA, j’ai pu effectuer un travail de terrain, de février à avril 2015, dans le cadre duquel j’ai approché ce processus de normalisation à travers un objet : le livre de khassida. Il s’agit de petits ouvrages de poésie dévotionnelle rédigés en arabe (Sperl S. et Shackle C., 1996) – parfois en wolof et dans ce cas, transcris en caractères arabes. Ces livres jouent un rôle important dans l’organisation des pratiques sociales et spatiales à Dakar, fortement marquées par le fait religieux. Lire la suite

Retour de terrain à Addis-Abeba par Marie Bridonneau et Sabine Planel (juin 2015)

Marie Bridonneau et Sabine Planel ont réalisé un premier terrain à Addis-Abeba en juin 2015.

« Le droit à la ville au concret »

Reconstruire et réinventer la ville depuis les condominiums à Addis-Abeba

Marie Bridonneau, Sabine Planel

Introduction:

L’analyse du droit à la ville à Addis-Abeba soulève un premier enjeu théorique sur les formes du politique dans des contextes peu démocratiques. Alors que la littérature sur le droit à la ville se distingue principalement en ce qu’elle reconnait la dimension politique de la construction de l’espace urbain, par l’articulation entre production spatiale et production politique, qu’en est-il du droit à la ville dans un contexte autoritaire ? Comment se pense, se matérialise voire s’exprime le politique dans une situation marquée par un contrôle étatique fort cherchant à limiter le pluralisme et l’expression politique ? Lire la suite

Retour de terrain à Accra par Armelle Choplin et Amandine Spire (mai-juin 2015)

Amandine Spire et Armelle Choplin ont réalisé un premier terrain à Accra en mai – juin 2015 (27/05-5/06/2015).

Ambitions métropolitaines, politiques urbaines et processus de “decongestion”

La ville d’Accra connaît une croissance urbaine soutenue qui se manifeste par un fort étalement urbain (de 133 km2 en 1980 à 344 km2 en 2000 – Owusu, 2012). La métropole (Greater Accra Metropolitan Assembly – GAMA) serait ainsi passée de 828.000 habitants en 1970 à 2,5 millions en 2000 et plus de 3,6 millions en 2010 (Recensements de la population in Owusu, 2012). Elle compterait près de 4 millions d’habitants aujourd’hui. Lire la suite

Mémoire de master 1 sur l’occupation de l’espace et le droit à la ville à Antananarivo

Martin Lozivit, étudiant du master 1 Géographie et Science du Territoire à l’Université Paris 7, a réalisé un mémoire en partenariat avec le programme de recherche DALVAA et l’Institut des Métiers de la Ville d’Antananarivo. Il nous présente ses résultats de recherche.

Occuper l’espace à Antananarivo, un moyen d’affirmer une citadinité et de revendiquer un Droit à la Ville ? Cas des familles vulnérables du secteur 4 d’Andravoahangy-Tsena.

Mémoire de Master 1 réalisé par Martin Lozivit

sous la direction d’Amandine SPIRE et de Catherine FOURNET-GUERIN

A Antananarivo, capitale de Madagascar, plusieurs semaines d’inondations et de glissements de terrain au début de l’année 2015 ont entraîné d’importants dégâts humains et matériels, montrant au grand jour les clivages de la société tananarivienne. Lire la suite